Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 06:26

Armelle Hervé (secrétaire de la section de Mantes-la-Jolie du PCF) et Marc Jammet (Conseiller municipal PCF de Mantes-la-Jolie), sur invitation de l'association, ont eu l'occasion de participer à la journée "portes ouvertes" d'EMMAUS, centrée notamment sur l'accueil des migrants.

 

Une visite très intéressante auprès de militants sincères qui font vivre ce lieu associant solidarité et insertion (32 "compagnons" hébergés en échange de leur travail en commun pouvant aller de la cuisine (la faire) au tri des dons reçus (les chiffonniers d'Emmaüs) jusqu'à la réparation des objets. 32 compagnons "déclarés" et donc cotisants, sans aucun "tri" préalable qu'ils soient "en règle" ou "sans papiers" ...)

 

Nous remercions l'association pour cette "visite guidée", les questions que nous avons pu poser et les réponses que nous avons obtenues en toute franchise avec la volonté de s'écouter mutuellement.

 

Vous trouverez, ci-dessous, le lien vers la boutique Emmaûs à Mantes-la-Jolie (40 rue Porte aux Saints) qui contribue aussi à financer l'association ainsi que quelques photos.

Emmaüs. Journée portes ouvertes
Emmaüs. Journée portes ouvertes
Emmaüs. Journée portes ouvertes
Emmaüs. Journée portes ouvertes
Emmaüs. Journée portes ouvertes
Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 07:47
CALAIS. La maire (LR) interdit la distribution de repas aux migrants
  • CALAIS. La maire (LR) interdit la distribution de repas aux migrants.

 

C’est la décision inhumaine qu’a prise par arrêté Natacha BOUCHARD, maire de Calais.

 

Une décision aussitôt dénoncée et combattue par de nombreuses associations et l’ancien maire PCF Jackie Hénin qui ont obtenu du Tribunal administratif la suspension de l’arrêté.

 

Cliquez ici pour retrouvez le journal en PDF

Repost 0
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 07:29
Commande publique en baisse de 25% depuis 2012
  • Commande publique en baisse de 25% depuis 2012.

 

La commande publique, par contre (principalement les collectivités territoriales - mairies, communautés urbaines, de communes, départements, régions) s’est affaissée de 25% pendant le quinquennat.

 

Autant de routes, bâtiments scolaires, crèches … qui n’ont pas vu le jour.

 

Et pourtant les impôts locaux n’ont pas baissé - bien au contraire - mais ils ont servi d’abord aux allègements de charges dont ont profité en priorité les grandes fortunes.

 

Cliquez ci-dessus pour retrouver le journal en PDF

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 06:19

Nous nous permettons de vous donner à voir le dernier numéro en date de notre publication locale qui sera distribuée dans les lieux publics et dans les boîtes aux lettres du canton.

 

Au menu:

 

Notre dossier (pages 1, 2 et 3). L'Europe barbelés NON. Solidarité internationale OUI.

 

L'édito d'Armelle Hervé (page 1). Combattre vraiment l'extrême-droite

 

Les brèves (pages 2 et 3). Front populaire interdit de séjour à Rosny-sur-Seine, Place ouverte mais amende ferme et cachez-moi ces pauvres à Mantes-la-Ville, la GPS&O aime recevoir, 5 millions de demandeurs d'emplois, malades mentaux armés aux USA, trois fois plus de milliardaires en France, la commande publique en baisse due principalement aux collectivités territoriales, la maire de Calais a tenté d'interdire l'aide aux migrants, la commission européenne n'aime pas le logement social.

 

Contre la fermeture du bureau de Poste à Mantes-la-Ville (page 4)

 

Eric Roulot, candidat du PCF? Nous ne sommes pas engagés (page 4)

 

Marché du Val-Fourré. 750.000 euros perdus pour les Mantais (billet de Marc Jammet, page 4)

Cliquez ci-dessus pour ouvrir le fichier en pdf.

Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Repost 0
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 07:46

Mantes-la-Ville. Les parents en recherche d’emploi privés de crèche municipale.

 

C’est la décision qu’a prise la majorité Front national et qui révèle le mépris de classe de ce parti raciste. Un mépris de classe qui favorise également la création de crèches privées. Charité bien ordonnée commence par … ses amis les patrons?

 

Cliquez ci-dessus pour retrouver L'OPINION DES COMMUNISTES

Repost 0
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 18:18

Repris du blog de Roger Colombier.

 

Plus l’exaspération des salariés monte et plus les autorités, politique, patronale ou même syndicale, en appellent au « dialogue social ».

Problème : jamais aucune avancée sociale ne fut obtenue par la vertu du seul dialogue.

 

Ou alors musclé, très musclé ! Quelques exemples historiques :

 

  • Le Code du travail fut initié en 1906 à la suite d’une année marquée par plus de 1 300 grèves d’une durée moyenne de 19 jours

 

  • Les congés payésla réduction du temps de travail à 40 heures ont été obtenus de haute lutte par les grandes grèves et les occupations d’usine qui suivirent l’élection du Front populaire en 1936 et mobilisèrent plus de 2 millions d’ouvriers.

 

  • La sécurité socialeles comités d’entreprisele système des retraites par répartition ont été conquis au sortir de la 2nde Guerre mondiale.

 

Le rôle social du coup de pied aux fesses

 

En résumé, le progrès social se conquiert de haute lutte ou à l’occasion de périodes fort troublées.

Certainement pas en se contentant de deviser aimablement autour d’une table pétrie de convenances.

 

Ce qui ressort de ce constat historique, c’est que le dialogue social ne fait jamais que consacrer un rapport de force.

 

Si, du fait d’une crise comme celle que nous traversons, le rapport de force apparaît comme singulièrement déséquilibré, sinon même inexistant, alors le dialogue social ne fait que consacrer ce déséquilibre et en appeler à lui pour prévenir tous débordements de colère relève de l’imposture.

 

Le vrai et seul dialogue social se construit d’abord à coups de pied aux fesses.

Et il faudra aux salariés un peu plus de deux chemises déchirées pour redresser une situation aujourd’hui fort compromise.

 

Notons que la remarque ne vaut pas que pour les seuls salariés, mais aussi et surtout pour tous ceux qui ne parviennent même plus à l’être.

 

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Social Histoire
commenter cet article
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 18:42

Repris du blog de Marc Jammet, élu communiste de Mantes-la-Jolie.

"Laissez-nous tranquilles" se répand Mr GATTAZ, patron des patrons avec l'appui franc et massif de la droite mais aussi du gouvernement socialiste.

A l'entendre les règlements, le code du travail freineraient la liberté de créer des emplois.

 

Et pourtant il y aurait de quoi réfléchir justement sur ces réglementations ...

 

Wolkswagen est l'exemple type! L'entreprise a violé sciemment une de ces règlementations pour mieux s'enrichir au détriment de la santé des personnes. Comme l'avait fait précedemment une autre entreprise de l'agro-alimentaire remplaçant - dans un circuit financier douteux - la viande des raviolis par de la viande des chevaux des pays de l'est à la suite de la fermeture des hypodromes, crise capitaliste oblige.

 

En fait, si les règlementations sont aussi diverses, si le code du travail est aussi fourni, c'est que depuis des centaines d'années, les grands possédants ont menti, sacrifié sans état d'âme la santé de leurs salariés et de "leurs clients" et qu'il a bien fallu se prémunir des excès, protéger les salariés - à coups de mouvements sociaux successifs!

 

Car ce que Monsieur GATTAZ nous présente comme moderne, ce que le parti socialiste qualifie "d'évolution de société", c'est bien le retour au capitalisme sauvage. 

 

Et ça ça a un peu plus de 200 ans. Cela s'appelait la loi LE CHAPELIER promulguée le 14 juin 1791.

 

Cette loi est connue comme donnant primauté au patron devant l'ouvrier devant toute requête en justice.

C'était aussi l'interdiction des corporations et des syndicats ouvriers.

Et c'était aussi moins d'une année plus tard, avec le décret du 18 août 1792, la dissolution de l'université et des facultés de médecine, au nom du libre exercice de la médecine sans qu'il soit nécessaire d'avoir fait des études médicales ou d'avoir un dipîome.

 

Cela ne vous rappelle pas "la concurrence libre et non faussée" d'un certain traité constitutionnel après la création d'une certaine monnaie unique instauré par le traité de Maastricht?

 

Ces gens là sont des voleurs et des tricheurs.

Rien ne sert de vouloir les convaincre du bien-fondé des besoins des sociétés car ils s'en moquent royalement.

 

Leur intérêt est tout simplement contraire au nôtre, à celui de l'immense majorité de la population.

 

Et si jusqu'à la direction nationale du PCF on a oublié la lutte de classes, eux NON. 

C'est aussi le cas d'un grand nombre de communistes qui refusent l'amnésie politique. Et c'est heureux.

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Social
commenter cet article
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 05:17

Repris du blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes-la-Jolie.

 

Que n'entend-on pas depuis hier dans tous nos médias parce qu'un DRH s'est fait arracher sa chemise - au point que l'AFP en arrive à passer d'une rubrique "sociale" à "guerre"?

 

Parce qu'enfin de quoi s'agit-il ? D'une direction qui propose aux salariés soit de travailler davantage gratuitement ou d'accepter plusieurs centaines de licenciements! Autrement dit de tresser eux-mêmes la corde qui va les pendre.

Le tout soutenu par un gouvernement qui se dit encore de gauche pour mieux masquer les repères.

 

Un même gouvernement qui condamne maintenant les salariés à l'unisson de la droite et d'un syndicat CFDT croupion.

 

La colère des salariés est légitime.

 

Elle a un mérite, c'est qu'elle montre qu'on n'insulte pas impunément l'avenir des salariés et de leurs familles.

 

Et non seulement je comprends cette colère mais je la partage.

 

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Social
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 21:02

Repris du blog de Marc Jammet ( http://www.marcjammet.fr/2015/09/ouest-france-seine-saint-denis-une-commune-prive-de-cantine-les-enfants-de-chomeurs.html​ )

 

La mesure (illégale) avait déjà été prise par plusieurs maires de droite et du Front national. Elle l'est maintenant par un maire Europe-Ecologie-Les Verts.

 

Comme quoi quand on refuse de s'attaquer aux racines du mal (le capitalisme) on parvient toujours au même point ... de honte!

 

Pour des raisons économiques, le maire de l'Ile-Saint-Denis a restreint l'accès de la cantine aux enfants de chômeurs. Une mesure qui a provoqué la colère de certains parents.

 

Suite à une décision du maire écologiste de l’Ile-Saint-Denis, Michel Bourgain (EELV), les enfants de chômeurs devront obtenir une dérogation pour manger à la cantine scolaire de la commune.

Dans les faits, la municipalité fixe désormais des priorités d'accès à la cantine scolaire pour les enfants de parents qui travaillent et qui, de ce fait, n'auraient pas la possibilité de prendre en charge le repas du midi rapporte l'ExpressRTL précise qu'à ce jour, les 140 dérogations déposées en ce sens (à la mairie) ont toutes été acceptées.

Une mesure utile selon la municipalité

Face à cette décision, Mathilde Rembert, la porte-parole du collectif cantine (qui regroupe de parents résidents de la commune), monte au créneau. Interrogée par le quotidien, elle affirme : « Si vous vous présentez en mairie pour inscrire votre enfant à la cantine sans bulletin de salaire, on vous renvoie chez vous. » Si la mairie souligne qu'elle accepte toutes les dérogations, cette dernière considère que « les parents les moins éduqués, ou ceux qui ne parlent pas bien le français, n'osent pas faire cette démarche ».

D'après un sondage du même collectif, seuls 7 % des parents dont les enfants n'auraient pas accès à la cantine, en feraient la demande pour les y admettre. La mairie, qui justifie sa mesure en invoquant des considérations économiques, n'a pas les mêmes chiffres. Celle-ci estime que si elle ne restreignait pas l'accès à la cantine scolaire 70 % des élèves viendraient y déjeuner, contre 50 à 55 % actuellement. Preuve, selon elle, que la dérogation est efficace.

Une pratique illégale ?

Si la bataille de chiffres n'est pas prête de s'achever, la loi pourrait mettre un terme à la situation.RTL souligne que la commune de Seine-Saint-Denis est dans l'illégalité puisque depuis le 11 mars 2015, une loi garantissant l'accès pour tous à la restauration scolaire a été adoptée. 

 

Repost 1
Publié par pcfmanteslajolie - dans Social Epinglé(e)s
commenter cet article
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 12:04

M6 a diffusé un reportage (un de plus dans les médias de la pensée unique) sur la fraude aux allocations en France: salauds de pauvres, non content de ne pas bosser, ils grugent la CAF ou les ASSEDIC! Et le pire ce sont les prolos immigrés:

sayson.jpg

C'est l'idée générale qui circule pour embrumer les esprits et mettre en pièces le système de solidarité mis en place en 1945, par l'application du programme politique du Conseil National de la Résistance. Pas du patronat et d'une très grande partie de la droite française, lesquels avec l'extrême droite ont préféré Hitler et la collaboration à l'indépendance de la patrie.

Ainsi, pour réduire à zéro ce qui s'est construit à la Libération sur une France ruinée, pillée et meurtrie, qui n'a pas entendu l'histoire du chômeur arnaquant chaque mois 2 000 euros de RSA?

Une chose simple toutefois: déjà le RSA c'est 483,24 euros pour une personne seule et si on y ajoute une aide au logement, on est loin de la fraude permettant de vivre au crochet de la société. Bref et ce n'est pas ma pomme qui vous le dit, mais la Cour des comptes du père La-Rigueur Didier Migaud: la fraude sociale représente chaque année entre 10 et 15 milliards d'euros. Fin de citation comme il dit Pujadas au jt de France 2.

Certes, c'est important, mais loin de la caverne extraordinairement riche des 40 voleurs.

Par contre, la fraude aux prélèvements de la part des entreprises est de 8 à 15 milliards d'euros, contre 2 à 3 milliards pour celle aux prestations sociales, soit 4 fois plus. Côté travail au noir, entre 10 et 12% des entreprises sont concernées, côté particuliers 1%: 10 fois moins. (Rapport parlementaire du 22 juin 2011).

Revenons à la Cour des comptes évoquant la fraude à la CNAF, soit 675 millions d'euros en 2010: 0,46% des alocataires fraudent les allocations familiales, 0,24% la prestation d'accueil du jeune enfant, 3,1% l'allocation de parent isolé et 3,6% le RSA. Là encore, on est très loin de la fraude massive qui s'exercerait dans les bassins de vie défavorisés et sinistrés. Et toujours très loin des 60 à 80 milliards d'euros fraudés par les entreprises.

Oui, entre 60 à 80 milliards  d'euros de fraude au total par les entreprises, les médias font leurs choux gras avec la fraude sociale estimée entre 10 et 15 milliards.

Certes, un fraudeur reste un voleur, qu'il soit petit ou grand. Mais la Cour des Comptes du socialiste Didier Migaud revendique toujours moins de fonctionnaires avec un budget de l'Etat toujours plus étriqué. Quant l'évasion fiscale hors de la France, Jérôme Cahuzac, le ministre chargé de la réprimer, la cherche encore. Oui, moins de fonctionnaires, comme si on voulait ne pas punir les fraudeurs, surtout les patrons.

 

Les fraudes, toutes les fraudes, sont à combattre en y mettant les moyens humains et financiers. Surtout en n'épargnant pas la classe sociale bien protégée par la droite comme par le gouvernement actuel. 

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Social
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pcfmanteslajolie
  • Le blog de pcfmanteslajolie
  • : Le blog des communistes de Mantes la Jolie
  • Contact

Recherche

Articles Récents