Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 06:11

Nous vous donnons à voir, ci-dessous, la lettre d'informations municipales de l'élu communiste de notre section.

 

Madame, Monsieur,

 

Je me permets de vous donner à voir le dernier numéro en date de mon bulletin d’informations municipales.

 

Vous y trouverez, comme à l’habitude, des informations sur l’actualité municipale (notamment les délibérations votées lors du dernier conseil municipal le 30 juin dernier) ainsi que mes prises de position ou interventions : fin des emplois aidés, mise à mort du Centre d’Action Culturelle Georges Brassens, restauration scolaire et séniors, les « grands électeurs » qui participeront le 24 septembre prochain aux élections sénatoriales, la «désertion» des deux ex-élus « République en marche », création d’une épicerie solidaire, une place Ali Berka, la Tour Saint-Martin.

 

Tous ces sujets vont être repris sur mon blog (www.marcjammet.fr) et déclinés avec la copie des délibérations votées s’il y a lieu ainsi que les votes des élus de Mantes-la-Jolie.

 

 

Je tenais également à vous informer de trois nouveautés concernant mon activité.

 

ü  Je reprends tout d’abord une permanence à l’Hôtel de Ville (31 rue Gambetta) sur rendez-vous tous les mardis de 16h00 à 19h00.

 

ü  Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, si vous le souhaitez, je peux vous envoyer quelques exemplaires (7 dans une enveloppe « 50 grammes ») de chaque bulletin afin que vous puissiez les glisser en quelques minutes dans les boites aux lettres de vos voisins. Pour cela, il vous suffit simplement de me le faire savoir et de communiquer votre adresse.

 

ü  Après quelques mois d’absence aux conseils municipaux pour des raisons indépendantes de ma volonté, je vous propose que nous préparions ensemble les conseils municipaux lors de réunions dédiées.

 

J’aurais ainsi l’occasion de vous informer en direct de ce que je connais, de répondre à vos questions et, surtout, de vous écouter.

 

La prochaine réunion (pour le Conseil municipal du 25 septembre) aura lieu

 

jeudi 21 septembre à 19h00,

Espace Guy Mainière (ex local commun résidentiel)

64 rue Maurice Braunstein.

 

Bien entendu, vous y êtes cordialement convié.

 

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

 

 

Marc Jammet

Pour retrouver le fichier en PDF, cliquez ci-dessus

Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales (Marc Jammet)
Mantes-la-Jolie. Lettre d'informations municipales (Marc Jammet)
Repost 0
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 08:49

 

Paris-Montparnasse: ça roule ma poule?

On pourrait en rigoler. Mais à l'évidence, cette affiche appartient bien à un passé révolu. En plein chassé-croisé estival des voyageurs, la circulation des trains vers Paris-Montparnasse ou en partant de cette gare subit la dégradation du service rendu au public à cause de la recherche permanente d'économies. Et la ministre des Transports veut accélérer cette politique en ouvrant plus rapidement les TER à la concurrence du privé.

Au début du mois de juillet, la CGT-cheminots alertait: "La préoccupation de la SNCF n’est plus de faire circuler des trains, servir les usagers dans des conditions décentes, de sécurité et de sûreté optimales, mais la recherche permanente d’économies." Et le 20 juillet, elle approuvait le rapport des experts indépendants mandatés par la SNCF pour réaliser un diagnostic de la situation et établir des recommandations pour améliorer la situation.

En effet, ledit rapport corrobore les alertes de la CGT-Cheminots sur l'état de la SNCF découpée en 3, tout en réduisant les effectifs et en employant à outrance la sous-traitance.

Paris-Montparnasse: ça roule ma poule?
Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Services publics SNCF Paris
commenter cet article
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 07:39

Communiqué intersyndical

La Fonction publique, un modèle à défendre et à préserver

lundi 10 juillet 2017[]

Après une première audience avec le ministre en charge de la Fonction publique, Gérald Darmanin, qui n’avait pas permis de lever les inquiétudes suscitées par certains points du programme d’Emmanuel Macron, les récentes annonces du Gouvernement faisant suite au rapport de la Cour des Comptes ont malheureusement confirmé une nouvelle attaque contre la Fonction publique et ses agents.

Sur les missions et les effectifs

Au service des populations et de l’intérêt général, les agents publics sont des maillons indispensables pour la mise en œuvre des missions et politiques publiques essentielles pour la cohésion sociale.

Nous tenons à redire que les agents ne sont en rien une variable d’ajustement budgétaire.

Nos organisations syndicales s’opposent donc fermement à la volonté affichée de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires sur le quinquennat à venir mais également à la préconisation de la Cour des Comptes de recourir à nouveau aux non remplacements de fonctionnaires partant à la retraite.

Nombre de services, d’administrations sont déjà lourdement pénalisés par les suppressions d’emplois intervenues ces dernières années. Pour la même cause, la plupart des personnels a vu ses conditions de travail se dégrader considérablement.

Si les créations d’emplois dans les missions liées à la sécurité publique ne sont pas contestables, bien d’autres secteurs doivent également pouvoir en bénéficier.

Sur les salaires et le pouvoir d’achat

Nos organisations syndicales tiennent à affirmer de nouveau que les deux revalorisations de 0,6 % de la valeur du point, intervenues en juillet 2016 et en février 2017, sont insuffisantes après six années de gel intégral.

En totale opposition à l’annonce d’un nouveau gel de la valeur du point d’indice pour 2018, nous demandons donc qu’une négociation salariale soit ouverte en 2017 et que celle-ci soit l’occasion de prendre rapidement de nouvelles mesures générales visant à revaloriser le point d’indice et restaurer le pouvoir d’achat des agents de la Fonction publique par le biais d’une augmentation uniforme du point d’indice dans les trois versants de la Fonction Publique.

Sur le statut général

Le statut général, c’est avant tout une garantie pour les citoyens d’un agent public neutre et impartial dans l’exercice de ses missions.

Ni facteur d’immobilité ni source de privilège, il a au contraire apporté la preuve, en s’adaptant régulièrement aux besoins contemporains, de sa modernité et de sa capacité à répondre aux exigences du service public.

C’est pourquoi, nos organisations syndicales y sont fondamentalement attachées.

Une des conséquences de notre engagement en faveur du statut est que nous estimons que le recours au contrat, déjà excessif, doit être réduit et mieux encadré.

Trop souvent, les agents de la Fonction publique, sont présentés comme des nantis, jouissant d’avantages infondés.

Participer à ces campagnes malhonnêtes et nocives, par exemple en rallongeant le temps de travail, et en rétablissant le jour de carence ne pourrait rencontrer que notre complet désaccord.

Nos organisations rappellent leur attachement au socle que constituent les régimes de retraite des fonctionnaires.

Les nécessaires réformes, pour lesquelles nous sommes disponibles et pour lesquelles nous militons, ne peuvent en rien être synonymes de reculs, voire de démantèlement.

En conclusion, la démocratie sociale implique le respect des organisations syndicales représentatives, le respect de la négociation et des règles du dialogue social, antinomiques de décisions prises à la hâte et de passages de force.

Ce sont ces exigences que nous portons et continuerons de porter ensemble.

Paris, le 6 juillet 2017

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Services publics
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 06:12

Une fois de plus, la Cour des Comptes s'oppose aux financements publics socialement et  économiquement utiles à la nation

Comme sous François Hollande, les magistrats, présidés par le très socialisant Didier Migaud, dénoncent un soit disant dérapage des dépenses publiques. Par contre, la Cour des Comptes ne critique jamais le coût exorbitant du CICE – 20 milliards d’euros par an - qui depuis 2013, a permis au chômage… de s’accroître d’un demi-million de privés d’emploi supplémentaires.

Il n'en fallait pas plus pour que le gouvernement de droite actuel annonce illico une nouvelle attaque contre la Fonction publique:

- gel de la valeur du point d’indice ;
- suppression du supplément familial de traitement ;
- deux départs à la retraite sur trois non remplacés dans la fonction publique de l’État (hors secteurs décrétés prioritaires) et un sur trois dans la fonction publique hospitalière et la fonction publique territoriale ;
- baisse du nombre de promotions et freins au déroulement de carrière ;
- augmentation différenciée de la valeur du point entre les versants de la fonction publique (quand il y aura des augmentations, ce qui visiblement n’est pas pour demain).

Le dialogue social n'est plus que de pure façade. En effet, le gouvernement n'a jamais rencontré les organisations syndicales, préférant les médias aux ordres pour attaquer la fonction publique.

Ces attaques de la droite, outre qu'elles détériorent les conditions de travail et de vie des fonctionnaires, vont dégrader incontestablement les missions de service public essentielles pour la population.

Repost 0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 06:14

Dimanche 2 juillet de 10h00 à 11h30 au marché de Mantes-la-Ville, les communistes de la section (canton de Mantes-la-Jolie) vous invitent à venir les rencontrer et à vous informer (distribution de leur tract après la fermeture de La Poste rue Jean Jaurès et dénonçant notamment la complicité du maire Front national de Mantes-la-Ville).

Dimanche 2 juillet, les communistes vous invitent à venir les rencontrer.
Dimanche 2 juillet, les communistes vous invitent à venir les rencontrer.
Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 06:03

Attention, ce n'est pas gratuit et la société anonyme à fric qu'est devenue cet ancien service public le monnaye à 19, 90 euros. Oui, parce que 20 euros ça aurait fait pile 20 euros et 19,90 euros, 19 euros pour le bon chaland qui a de l'attention pour ses vieux parents ou sa très vieille grand-mère.

Une visite par semaine du facteur à vos chers ascendants, c'est donc 19,90 euros, 4 semaines 99, 90 euros et le summun: 6 semaines 139,90 euros. Toujours les 90 centimes pour faire prendre des vessies pour des lanternes.

Tout ça, si vous avez vu la pub à la téloche, pour une visite de 5 à 10 minutes. Ensuite, ledit facteur ou factrice vous enverra un SMS du genre: "j'ai rendu visite à votre grand-maman, elle va très bien". Entretemps, la vieille grand-mère offre un café de sa poche à son visiteur monnayé par ses descendants.

Bon, le visiteur aura une formation adéquate de 3 heures, manière de savoir faire la conversation et d'avaler son café sans le renverser. Autrefois, c'était gratos lorsque le facteur discutait sur le pas de la porte avec un usager, jeune ou très vieux. Désormais, dans la structure capitaliste qu'est devenue la Poste, où le marché est libre et non faussé, le client doit banquer.

Ce n'est qu'un début, la Poste a pris une participation majoritaire dans Axeo Services, 180 agences spécialisées dans l’aide à domicile. Et comme il n'y a pas de fumée sans feu ni de la gêne pour faire du profit, le marché des vieux, qui ont de l'âge et qu'on oublie dans notre mauvaise société, est plus que juteux.

Justement en parlant de profits, selon la CGT, en 2017, le groupe la Poste a fait un bénef de 849 millions d’euros, soit plus 33%.. En 2015, il remportait la palme des bénéficiaires du CICE, avec 341 millions d’euros d’aide publique. Et malgré 629 millions d’euros de bénéfices, 6 284 postes furent supprimés la même année.

Avis à mes descendants, je n'aime pas trop le café. A l'heure où passe le préposé de la société anonyme dite la Poste, je préfèrerai un ballon de rouge plutôt que du café. Et si le gentil jeune homme ou la gentille jeune femme levait le poing en chantant avec moi l'Internationale, je prends. Cela me rappellera le temps où on ne vivait surtout pas mieux, mais me semble-t-il, on était moins con.

Ah, c'est plus cher? Merde alors, laissez donc faire Macronléon Bonaparte, avec sa csg pour les retraités riches à partir de 1 200 euros de pension. Et surtout, qu'il n'augmente pas les pensions de retraite dans le pays le 5e plus friqué du monde.

De toute façon, en 2017, une majorité de retraités qui a voté, a voté pour les droites et leur extrême: ah les cons! Vraiment.

Un nouveau service à la Poste: veiller sur vos vieux parents en leur rendant visite
Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Services publics La Poste
commenter cet article
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:03

Très bon article du Courrier de Mantes sur la duplicité de la direction de La Poste ... et de ses complices.

L'article a été publié mercredi 14 juin 2017.

Le Courrier de Mantes. Mantes-la-Ville. La Poste ferme sans bruit
Repost 0
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 07:53
Bonjour à toutes et à tous,
 
Nous étions à nouveau présents hier devant La Poste rue Jean Jaurès.
 
Comme vous pourrez le constater, la direction de La Poste s'est décidée à communiquer par affichette et sur place "qu'elle passait le relais au Carrefour-Contact" - c'est à dire au privé.
 
De nombreuses Mantevillois continuent à "se casser le nez" devant cette poste fermée sans savoir où elles vont pouvoir récupérer la lettre recommandée ou le colis qu'elles attendent.
 
Quant au Carrefour contact, c'est aux caisses qu'il faut s'adresser - en attendant que l'une des quatre personnes formées puisse se libérer.
C'est aussi une dégradation des conditions de travail pour les salariés de Carrefour - déjà en sous-effectifs - pour un service au public qui n'est plus rendu.
 
Vous trouverez, en pièces jointes, quelques photos de la "communication" de La Poste et de celle des communistes (il n'y avait pas de raison de ne pas en profiter ...) ainsi que le tract d'information de ces derniers.
 
Pour ce qui concerne ce tract, nous envisageons de le distribuer dans les boites aux lettres de Mantes-la-Ville. Si vous souhaitez et pouvez nous aider, demandez-nous le nombre d'exemplaires souhaité en nous précisant les rues que vous souhaitez distribuer.
 
Nous vous en remercions par avance.
 
Marc Jammet
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Mantes-la-Ville. La Poste informe passer le relais ... au privé
Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 10:15

Depuis le 5 juin, le bureau de poste Jean Jaurès est fermé.

 

Cette fermeture a été rendue possible grâce à une la complicité de fait entre le représentant de l’Etat, la direction de La Poste et le maire Front national de Mantes-la-Ville qui, non seulement n’a pas levé le petit doigt pour empêcher cette fermeture mais l’a accompagnée volontairement.

 

Cette complicité s’est d’abord traduite par

une véritable « loi du silence ».

Il a fallu que les communistes rendent publique la perspective de cette fermeture pour que La Poste, puis le maire Front national, consentent à avouer que le projet « était bien dans leurs cartons ».

Il a fallu que les communistes annoncent cette fermeture pour le 5 juin pour que la direction de La Poste annonce - le 6 juin! - que le bureau de Poste était fermé depuis la veille.

Et cela, sans que ni le représentant de l’Etat ni la direction de La Poste n’aient répondu à la demande d’entrevue des communistes!

 

Ce sont d’abord les Mantevillois qui sont méprisés.

Comme si 700 d’entre eux qui ont signé notre pétition étaient partie négligeable aux yeux de « ces décideurs » pour qui la rentabilité de la banque postale passe avant l’intérêt des usagers …

« Ces décideurs » vont porter cette décision comme un boulet.

D’autres mauvais coups sont à l’évidence en préparation (voir ci-contre). Même si les 700 signataires mantevillois qui se sont levés n’ont pu empêcher cette fermeture, leur mobilisation a d’abord provoqué la colère du maire Front national furieux d’être démasqué et la gène de la direction de La Poste se contorsionnant pour éviter de répondre aux questions. Elle les rend plus forts pour s’opposer demain victorieusement à d’autres attaques.

Ils pourront compter pour cela sur les communistes de notre section.

 

 

Ils ont menti, ils nous mentent.

 

==> Le maire Front national a affirmé que la décision a été prise par la direction de La Poste seule. C’est faux. Les dispositions actuelles prévoient que les fermetures ne peuvent avoir lieu sans l’accord du maire.

 

==> La Poste et le maire nous parlent d’un transfert de La Poste vers le Carrefour contact. C’est faux. Seuls 10% des services sont maintenus (voir au verso).

 

 

 

Commission départementale fantôme.

 

Le contrat tripartite (Etat, maires, La Poste) prévoit la création d’une commission départementale dans chacune des préfectures. A notre connaissance, la commission n’a jamais été mise en place dans les Yvelines. Comment peut-elle donc décider de fermetures?

 

 

 

Parlons gros sous.

 

==> La Poste au niveau national a perçu 174 millions d’euros pour maintenir son activité de proximité. Nos impôts ont-ils servi à financer la fermeture de bureaux et la mise à mal de services publics?

 

==> Combien La Poste verse-t-elle à la chaine privée « Carrefour Contact » pour ce relais-poste?

 

==> Quel est le devenir du bâtiment qui a abrité l’agence postale et des deux autres l’entourant (dont le club de l’amitié) et qui appartiennent tous trois à la municipalité? Une opération immobilière est-elle dans les cartons? Le refus du maire de répondre à cette question n’est-il pas annonciateur d’un « nouveau coup de Jarnac »?

Retrouvez le tract des communistes en format PDF en cliquant ci-dessus

Poste Jean Jaurès à Mantes-la-Ville. Fermeture avec préméditation
Poste Jean Jaurès à Mantes-la-Ville. Fermeture avec préméditation
Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 10:08

Vous trouverez, en lien, l'interview de notre élu, Marc Jammet, réalisée par la radio après que La Poste ait annoncé la fermeture du bureau un jour après sa fermeture (les 5 premières minutes de l'enregistrement - seule observation, le "ce sont des menteurs" que j'ai effectivement prononcé ne s'adresse pas aux candidats comme suggéré mais aux "décideurs": représentant de l'Etat, direction de La Poste, maire Front national).

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pcfmanteslajolie
  • Le blog de pcfmanteslajolie
  • : Le blog des communistes de Mantes la Jolie
  • Contact

Recherche

Articles Récents