Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 06:19

Nous nous permettons de vous donner à voir le dernier numéro en date de notre publication locale qui sera distribuée dans les lieux publics et dans les boîtes aux lettres du canton.

 

Au menu:

 

Notre dossier (pages 1, 2 et 3). L'Europe barbelés NON. Solidarité internationale OUI.

 

L'édito d'Armelle Hervé (page 1). Combattre vraiment l'extrême-droite

 

Les brèves (pages 2 et 3). Front populaire interdit de séjour à Rosny-sur-Seine, Place ouverte mais amende ferme et cachez-moi ces pauvres à Mantes-la-Ville, la GPS&O aime recevoir, 5 millions de demandeurs d'emplois, malades mentaux armés aux USA, trois fois plus de milliardaires en France, la commande publique en baisse due principalement aux collectivités territoriales, la maire de Calais a tenté d'interdire l'aide aux migrants, la commission européenne n'aime pas le logement social.

 

Contre la fermeture du bureau de Poste à Mantes-la-Ville (page 4)

 

Eric Roulot, candidat du PCF? Nous ne sommes pas engagés (page 4)

 

Marché du Val-Fourré. 750.000 euros perdus pour les Mantais (billet de Marc Jammet, page 4)

Cliquez ci-dessus pour ouvrir le fichier en pdf.

Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Repost 0
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 07:04

L'article a été publié mercredi 15 mars 2017.

Voir ci-dessous.

Le Courrier de Mantes. La candidature d'Eric Roulot contestée
Repost 0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 07:34

L'article a été publié mercredi 15 mars 2017. Voir ci-dessous.

La Gazette des Yvelines. Les communistes mantais ne soutiennent pas Eric Roulot
Repost 0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 07:20

Eric ROULOT candidat pour les prochaines élections législatives.

Les communistes de la section de Mantes-la-Jolie

ne sont pas engagés par cette désignation.

 

Les communistes de la section de Mantes-la-Jolie ont appris par la presse locale que les sections du Mantois s’étaient réunies et avaient désigné Eric Roulot comme candidat pour les prochaines élections législatives avec mandat de rassembler le plus largement possible à gauche.

 

Les communistes de Mantes-la-Jolie ne sont pas engagés par cette désignation qui ne peut être réalisée en leur nom.

 

Ils constatent :

 

- qu’on ne peut parler de rassemblement à gauche tout en refusant de débattre avec les communistes de Mantes-la-Jolie, la ville la plus importante en nombre d’habitants de la huitième circonscription des Yvelines. Ils désapprouvent le mépris dont ils font l’objet et qui n’augure que de la poursuite d’une démarche de soumission politique.

- Qu’on ne peut proposer un projet progressiste aux électeurs tout en le refusant au quotidien dans l’exercice du pouvoir. Ils demandent au maire de Limay de démissionner de son poste de Vice-président de la communauté urbaine GPS&O accordé par Pierre Bédier et la majorité de droite. Une telle décision est incontournable avant qu’une telle candidature soit tout simplement envisageable.

 

Comité de section réuni le 7 mars 2017.

Repost 0
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 13:29

Ce journal sera bientôt distribué sur les marchés de notre région ainsi que dans les boites aux lettres.

Au menu: 

La lutte contre la loi travail et la nécessité de créer un nouveau rapport de forces avec le patronat ==> pages 1 & 4

Le NON britannique à l’Union Européenne ==> page 1

Dunlopillo. Reprise ou nouvelle illusion? ==> page 2

Les brèves: Mantes-la-Ville, Mantes-la-Jolie, Limay. ==> page 2

Magnanville. Un double meurtre abject ==> page 4

Déclaration de la section. GPSO ou pas. Jamais avec la droite! ==> page 4

 

Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES
Repost 0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 07:20

Justification "révolutionnaire " de la fédération des Yvelines du PCF de son alliance "sur le tapis vert" avec Les Républicains: "pour obtenir des avancées, même minimes, nous devons nous rapprocher le plus possible des instances de décisions".

 

A ce compte-là, cette fédération nous justifierait bientôt la présence de ministres communistes avec Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé ...

 

Question subsidiaire: y-a-t-il un lien entre la volonté des communistes de la section de Mantes-la-Jolie de rester communiste et la censure systématique opposée par la fédération des Yvelines qui ne répond plus à leurs courriers et refuse de les informer - même des réunions statutaires. On est si bien quand on peut éviter les débats et décider en petit trio!

La Gazette du Mantois. 3 février 2016.

La Gazette du Mantois. 3 février 2016.

Repost 0
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 22:18

GRAND PARIS - SEINE & OISE.

Choisir un Président à droite?

NON. C'est la résistance qui est à l'ordre du jour.

 

Jeudi prochain, les 129 délégués de la communauté urbaine Grand Paris - Seine & Oise vont se réunir pour élire leur Président.

 

Vous trouverez, ci-dessous, notre communiqué.

Communauté urbaine. Communiqué de la section de Mantes-la-Jolie du PCF
Communauté urbaine. Communiqué de la section de Mantes-la-Jolie du PCF
Repost 0
8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 17:30

Repris du blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes-la-Jolie

 

Dans le prolongement de la réunion publique qui a eu lieu le 28 août dernier à Issou, un comité pour une intercommunalité choisie a été constitué.

 

Premier acte. Au moment où les autres élus débattent de quelle manière ils vont bien pouvoir "faire passer" auprès des citoyens une nouvelle augmentation des impôts, il vient d'écrire au Préfet des Yvelines pour lui demander audience.

 

Ils exigent du Préfet qu'il entende enfin les 36 conseils municipaux qui se sont prononcés contre (la majorité des conseils municipaux qui se sont prononcés) et agisse contre "ce véritable monstre bureaucratique qui est en train d'être élaboré en Seine Aval".

 

Vous trouverez, ci-dessous et en lien, le courrier qu'avec Jean Delarue (Elu des Mureaux), Martine Chevalier (Maire d'Issou), Ghislaine Senée (maire d'Evecquemont) Victoria Bavage (Mézy-sur-Seine), Sébastien Chiovetta (syndicaliste fonction publique territoriale) et moi-même (Mantes-la-Jolie) lui avons adressé.

 

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans GPS&O
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 04:05

Repris du blog de Marc Jammet, conseiller municipal PCF de Mantes-la-Jolie

 

Numéro 100 de ma letre d'informations municipales.

Au menu: Grand-Paris-Seine-Aval, le débat sur la laïcité à laquelle je participe le 10 octobre prochain, le compte-rendu succint du dernier conseil municipal de Mantes la Jolie.

 

Réunis en séminaire début septembre, les maires des 73 communes concernées et certains élus (tous n’avaient pas été invités) ont « planché » sur la nouvelle communauté d’agglomération que veut nous imposer le gouvernement.

 

A l’ordre du jour notamment, la fiscalité.

C’est que, si la CAMY ne lève pas d’impôts directs auprès des habitants, ce n’est pas le cas des autres collectivités territoriales aujourd’hui.

 

Auditionné (à quel prix ?), le cabinet de Monsieur Edouard JULLA va faire des propositions à chaque commune pour que la somme des impôts locaux (communauté et commune) n’augmente pas en octobre 2016.

En clair, comme la nouvelle communauté va lever une nouvelle ligne d’imposition locale, il va proposer aux communes de baisser leurs propres taux.

 

C’est séduisant MAIS … comment fera Mantes-la-Jolie qui n’arrive déjà plus à boucler son budget ?

 

Rassurez-vous. Son cabinet précise que, dans chaque commune, la majorité politique en place sera libre ou non de suivre cette proposition !!!!

Avec les élus qui ont le courage de s’opposer réellement à ce projet (comme Jean Delarue des Mureaux, Ghislaine Senée maire d’Evecquemont, Martine Chevalier maire d’Issou …), nous comptons bien poursuivre notre action.

Bien à vous

   Marc Jammet.

 

Samedi 10 octobre à 15h00.

Au local commun résidentiel

64 rue M. Braunstein à Mantes la Jolie

 

Avec mes amis de l’association UNE GAUCHE DEBOUT, nous avons le plaisir de vous inviter au débat que nous organisons sur le thème :

La laïcité ? La réhabiliter pour mieux vivre ensemble.

 
 
CONSEIL MUNICIPAL DU 6 JUILLET 2015.

 

47 délibérations (!) à l'ordre du jour, c'était le menu du Conseil municipal du lundi 6 juillet (comme toujours, le maire préfère attendre le début des congés d'été avant d'ajouter certains dossiers).

 

On aura tout d'abord appris les démissions de Madame Cécile DUMOULIN de sa fonction de première adjointe et de Frédéric BOURGAULT de sa fonction de maire-adjoint. Des déclarations de démission (bizarrement?) applaudies par l'ensemble de la majorité.

            Le Conseil municipal aura été aussi l'occasion de voir à quel point l'opposition de la droite au projet gouvernemental de grande communauté d'agglomération (Grand-Paris-Seine-Aval, 400.000 habitants, 73 communes) n'était que factice puisque la majorité de droite (LR, UDI, MODEM) et les élus socialistes ont approuvé à la fois le périmètre proposé et la mise en œuvre de la fusion des 6 intercommunalités actuelles. 

Une belle occasion pour une nouvelle pirouette de Pierre Bédier qui, après déclaré dans la presse tout le mal qu'il pensait de cette nouvelle intercommunalité, a expliqué doctement que son expérience à la CAMY aidant, "il ne croyait pas à l'intercommunalité" mais ... que « ce n'était pas parce qu'on doutait que cela ne se faisait pas ».

Il s'est donc prononcé "POUR" en refusant au passage ma proposition de consulter les citoyens ainsi que, "pour faire bonne mesure" l'instauration de pôles de proximité que certains avaient proposé (pour lui, les électeurs ne sont jamais sans doute trop loin des élus).

Autre point important à l'ordre du jour: la programmation de la destruction du Centre commercial principal (mais aussi des deux autres: Fragonard et Lavoisier) qui seraient remplacés par des immeubles comportant des commerces en leur rez-de-chaussées. Pourquoi des immeubles en plein Val-Fourré alors que la droite a cassé plus de 1.000 logements sociaux dans le quartier? Pour obtenir des financements. 

La majorité de droite a enfin approuvé une modification du budget qui prévoit 2,8 millions euros de dépenses "imprévues" et 700.000 euros supplémentaires pour payer les intérêts d'emprunts toxiques (en gros, l'augmentation annuelle des impôts locaux que paient les Mantais depuis 2010) ainsi que la modification du financement du Pavillon 5 de l'Ile Aumône afin de développer l'offre de salle pour ... si, si, ça ne s'invente pas ... pour le quartier des Peintres (Monsieur Sidi El Haimer affirmant même que l'Ile Aumône se situait à proximité du Val-Fourré - A la nage sans-doute mais passer par le pont rajoute tout de même quelques kilomètres).

 

 

CENTRES COMMERCIAUX DU VAL-FOURRE

Le Conseil municipal a voté leur destruction

C'était sans-doute la délibération la plus importante du Conseil municipal puisque le maire demandait au Conseil municipal d'approuver la destruction du Centre commercial principal et sa reconstruction partielle flanquée de 250 logements.

Un projet présenté par le maire, puis par Raphaël COGNET (adjoint au maire chargé du commerce) à la fois comme le tout début d'un "processus en toute transparence" et héritier "d'un travail commencé depuis longtemps appuyé sur plusieurs études" (sic!). 

 

Le tout appuyé par la "montée au créneau" de Pierre Bédier qui, en réponse à mon intervention, justifiait que la rénovation urbaine n'a jamais prévu la réhabilitation des centres commerciaux (des "réhabilitations cosmétiques") et reconnaissait qu'on "avait ajouté du logement pour obtenir les financements".

Quant à la concertation, il l'estime parfaite puisque tout se fait avec les partenaires de Mantes-en-Yvelines (les habitants du Val-Fourré qui n'ont pas même pas été informés et les commerçants à qui visiblement on n'a pas présenté le projet sous cette forme comme devait l'affirmer leur représentant, Radouane ATROUSSY, malgré les tentatives du maire pour l'empêcher de parler, apprécieront sans-doute).

J'ai pour ma part insisté sur la nécessité d'une opération lourde sur ce centre commercial (qui risque maintenant la fermeture) dans la concertation la plus large et rappeler lesresponsabilités écrasantes de la droite locale qui a laissé pourrir la situation pendant 20 ans.

 

Devant l'absence de réponses du maire à mes questions précises, j'ai refusé de participer au vote.

 

http://www.marcjammet.fr/2015/09/grand-paris-seine-aval-il-y-aura-bien-une-augmentation-des-impots.html​

"Grand-Paris-Seine-Aval". IL Y AURA BIEN UNE AUGMENTATION DES IMPÔTS.
"Grand-Paris-Seine-Aval". IL Y AURA BIEN UNE AUGMENTATION DES IMPÔTS.
Repost 0
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 05:42

Repris du blog de Marc Jammet

Vendredi 28 août, ce sont un peu plus de 70 élus ou militants associatifs et politiques qui ont répondu à l'appel "pour une intrecommunalité librement choisie".

 

UNE OPPOSITION FRANCHE AU PROJET DE COMMUNAUTE URBAINE

"VAL-DE-SEINE GRAND-PARIS"

 

Comme l'a rappelé Jean Delarue (Les Mureaux) en introduction, ce projet est un outil pour faire accepter les baisses de dotations aux communes (Martine Chevalier, maire d'Issou, a rappelé à ce sujet que la dotation financière attendue pour la communauté urbaine représentait exactement à l'échelle d'Issou ce que cette commune a perdu cette année. De quoi relativiser très sérieusement l'argument d'une meilleure dotation mise en avant par Pierre Bédier puisque celle-ci conduit à "habiller Pierre et déshabiller Paul" avec au passage la perte de la maîtrise des compétences communales) et se traduirait notamment par des pertes de compétences et de moyens: transfert des plans locaux d'urbanisme à l'intercommunalité, la dissolution des syndicats intercommunaux notamment qui s'ajouteraient à la baisse de 30% des dotations des communes cette année (La dotation de la commune d'Evecquemont a été pratqiuement diminuée de moitié, a rappelé à ce sujet Ghislaine Senée - maire d'Evecquemont)

 

UN PROJET ANTI-DEMOCRATIQUE PUISQU'IMPOSE

 

A la suite de l'OIN (Opération d'intérêt national) mené par Pierre Bédier, les communes deviendraient des coquilles vides (Martine Chevalier), argument partagé par Frédéric Spengenberg (maire-adjoint de Triel-sur-Seine) pour qui "on nous force à décider nous-mêmes de nous saborder", Michel Taillard (Maire d'Arnouville-lès-Mantes) dont la commune souhaite quitter la CAMY et qui ne peut pas le faire tant que cette dernière n'a pas délibéré et positivement bien-sûr (et ... le Conseil communautaire n'a toujours pas cette question inscrite à son ordre du jour), Mounir Satouri (Les Mureaux) insitant sur la représentation des oppositions au sein de cette future communauté urbaine (puisque la plupart des communes ne seront représentées que par un élu) ou encore un maire-adjoint de Conflans mettant en garde contre les appels d'offres qui, à ce niveau, ne permettront plus de déléguer des travaux aux entreprises locales qui seront attribués aux entreprises du CAC 40.

 

Je suis pour ma part intervenu pour dire que je ne regrettai pas d'avoir voté contre l'OIN (malgré les pressions dans mon propre parti) qui, déjà, faisait perdre pratiquement la compétence de l'urbanisme aux communes qui y adhéraient.

Et c'est bien dans cette logique que ce projet d'intercommunalité est pratiquement imposé aux communes car il ne s'agit pas de solidarité entre les territoires mais bien de mise en concurrence entre les territoires au seul profit des grandes entreprises.

L'une des conséquences sera la mise en cause immédiate des régies publiques comme celles de Limay (eau, ordures ménagères, cantine).

Et la menace est extrêmement présente d'une ligne supplémentaire d'imposition locale(qui existe déjà dans plusieurs des communautés appelées à se regrouper).

J'ai également abordé le problème de la démocratie bafouée. Cette communauté urbaine sera tout d'abord un éloignement des citoyens des lieux de décision alors même qu'aucun conseil communautaire, qu'aucun conseil municipal n'avait abordé cette question (et pour cause puisque ce projet n'a été annoncé qu'après les élections municipales) et qu'ils n'avaient donc aucune légitimité pour le faire.

J'ai donc à nouveau appelé chaque commune à donner la parole à ses habitants en organisant chacune un référendum local sur cette question.

Cette intervention des citoyens est aussi un moyen que chaque élu mette publiquement  ses déclarations en concordance avec ses actes. il n'est pas acceptable, par exemple, que Pierre Bédier déclare publiquement son opposition à l'intercommunalité et vote POUR lors du dernier conseil municipal de Mantes-la-Jolie ou encore que les représentants de certaines communes qui ont voté contre approuvent et financent au sein de leur propre communauté de communes la création du Pôle métropolitain chargé de dessiner - sans aucun contrôle - les contours économiques et politiques de ce projet.

Si je me suis félicité enfin de la convergence qui prenait corps entre élus de sensibilités diverses, la présence de deux élus du Front national (Mantes-la-Ville) m'a amené à faire une mise au point personnelle en fin de séance (voir ci-dessous).

 

LA RESISTANCE S'ORGANISE ET MONTE EN PUISSANCE.

 

D'une vingtaine de participants à l'appel de 5 élus en janvier dernier, cette réunion a rassemblé plus de 70 personnes dont des élus beaucoup plus nombreux.

 

La commune d'Issou a, quant à elle, déposé un recours contre l'arrêté préfectoral instituant le Pôle métropolitain. La discussion dans la salle a montré que d'autres communes pourraient s'y associer parmi les 36 communes qui se sont prononcées contre.

 

La proposition a également été faite que le 19 septembre, à l'appel de l'association des maires de France les maires organisent des rencontres publiques devant leur Hôtel de Ville pour débattre avec les habitants de ce projet et de ses nuisances.

 

Un compte-rendu de cette réunion va être réalisé et un comité pour le retrait du projet de cette communauté urbaine a été constitué par les participants qui l'ont souhaité. Prochainement une délégation sera constituée (élus et associations) et demandera audience au nouveau Préfet.

 

ATTENTION AUX SOUTIENS EMPOISONNES.

 

La présence de deux élus de Mantes-la-Ville du Front national et la prise de parole de Madame FUHRER, maire-adjoint m'a amené à faire une mise au point personnelle en fin de réunion.

 

"Il faut faire attention aux soutiens empoisonnés.

Je suis pour ma part pour le libre choix de son culte (ou ne pas en avoir) et de son exercice.

Je suis pour le soutien aux activités associatives et leur financement sans contrôle politicien - des associations citoyennes aux associations sportives.

Pour moi, la nécessité de l'existence des communes ne peut s'accompagner de la stigmatisation, elle doit au contraire être porteuse de solidarité entre territoires, communes et leurs habitants quelques soient leurs origines."

 

http://www.marcjammet.fr/2015/09/issou-70-elus-et-militants-pour-une-intercommunalite-librement-choisie.html

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans GPS&O
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de pcfmanteslajolie
  • Le blog de pcfmanteslajolie
  • : Le blog des communistes de Mantes la Jolie
  • Contact

Recherche

Articles Récents