Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 06:12

Une fois de plus, la Cour des Comptes s'oppose aux financements publics socialement et  économiquement utiles à la nation

Comme sous François Hollande, les magistrats, présidés par le très socialisant Didier Migaud, dénoncent un soit disant dérapage des dépenses publiques. Par contre, la Cour des Comptes ne critique jamais le coût exorbitant du CICE – 20 milliards d’euros par an - qui depuis 2013, a permis au chômage… de s’accroître d’un demi-million de privés d’emploi supplémentaires.

Il n'en fallait pas plus pour que le gouvernement de droite actuel annonce illico une nouvelle attaque contre la Fonction publique:

- gel de la valeur du point d’indice ;
- suppression du supplément familial de traitement ;
- deux départs à la retraite sur trois non remplacés dans la fonction publique de l’État (hors secteurs décrétés prioritaires) et un sur trois dans la fonction publique hospitalière et la fonction publique territoriale ;
- baisse du nombre de promotions et freins au déroulement de carrière ;
- augmentation différenciée de la valeur du point entre les versants de la fonction publique (quand il y aura des augmentations, ce qui visiblement n’est pas pour demain).

Le dialogue social n'est plus que de pure façade. En effet, le gouvernement n'a jamais rencontré les organisations syndicales, préférant les médias aux ordres pour attaquer la fonction publique.

Ces attaques de la droite, outre qu'elles détériorent les conditions de travail et de vie des fonctionnaires, vont dégrader incontestablement les missions de service public essentielles pour la population.

Repost 0
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 07:26
Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Emplois Epinglé(e)s SNCF
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 07:29
Commande publique en baisse de 25% depuis 2012
  • Commande publique en baisse de 25% depuis 2012.

 

La commande publique, par contre (principalement les collectivités territoriales - mairies, communautés urbaines, de communes, départements, régions) s’est affaissée de 25% pendant le quinquennat.

 

Autant de routes, bâtiments scolaires, crèches … qui n’ont pas vu le jour.

 

Et pourtant les impôts locaux n’ont pas baissé - bien au contraire - mais ils ont servi d’abord aux allègements de charges dont ont profité en priorité les grandes fortunes.

 

Cliquez ci-dessus pour retrouver le journal en PDF

Repost 0
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 06:23
  • Plus de 5 millions de Demandeurs d’emploi mi avril.

 

5.515.200 au total dont 2.799.300 femmes et 744.100 jeunes de moins de 25 ans (demandeurs d’emploi sans emploi)

 

Cliquez ci-dessus pour retrouver le journal en PDF

Repost 0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 06:19

Nous nous permettons de vous donner à voir le dernier numéro en date de notre publication locale qui sera distribuée dans les lieux publics et dans les boîtes aux lettres du canton.

 

Au menu:

 

Notre dossier (pages 1, 2 et 3). L'Europe barbelés NON. Solidarité internationale OUI.

 

L'édito d'Armelle Hervé (page 1). Combattre vraiment l'extrême-droite

 

Les brèves (pages 2 et 3). Front populaire interdit de séjour à Rosny-sur-Seine, Place ouverte mais amende ferme et cachez-moi ces pauvres à Mantes-la-Ville, la GPS&O aime recevoir, 5 millions de demandeurs d'emplois, malades mentaux armés aux USA, trois fois plus de milliardaires en France, la commande publique en baisse due principalement aux collectivités territoriales, la maire de Calais a tenté d'interdire l'aide aux migrants, la commission européenne n'aime pas le logement social.

 

Contre la fermeture du bureau de Poste à Mantes-la-Ville (page 4)

 

Eric Roulot, candidat du PCF? Nous ne sommes pas engagés (page 4)

 

Marché du Val-Fourré. 750.000 euros perdus pour les Mantais (billet de Marc Jammet, page 4)

Cliquez ci-dessus pour ouvrir le fichier en pdf.

Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Mantes-la-Jolie. L'OPINION DES COMMUNISTES (Numéro 77)
Repost 0
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 06:30
Repost 0
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 06:56

L'article a été publié mercredi 29 mars 2017.

 

Voir ci-dessous.

 

Pour signer la pétition, c'est par ici: http://www.petitionduweb.com/Petition-non-la-fermeture-du-bureau-de-poste-jean-jaurs-1004104.html

Le Courrier de Mantes. MANTES-LA-VILLE. Les riverains tiennent à garder leur vieux bureau de Poste.
Repost 0
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 06:07

Non à des services postaux au rabais dans les supermarchés ! Défendons nos bureaux de poste de plein exercice !

29 Mars 2017 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème

Non à des services postaux au rabais dans les supermarchés ! Défendons nos bureaux de poste de plein exercice !

PCF Paris 15, 28 mars 2017

Mercredi 29 mars 2017 sera inauguré un « point de service La Poste relais » dans le supermarché « My Auchan », 327 rue de Vaugirard. C’est une véritable provocation. Les vrais bureaux de poste Paris-Convention et Paris-Volontaires se trouvent respectivement à 170 mètres et à 850 mètres. Il est clair que, dans l’esprit de la direction de La Poste, ce « relais postal » prélude la fermeture de l’un de ces bureaux de plein exercice – du moins de son activité courrier. Déjà, habitants et salariés du 15ème, nous sommes touchés par la fermeture du bureau de la Tour Montparnasse et celle des activités courrier du bureau de Paris-Plaisance (à la limite 14/15ème).

Depuis des années, nous avons dénoncé la liquidation du réseau national des bureaux de Poste et de l’atout unique que son maillage représente pour le service public et le pays. Déjà 8000 bureaux sur 17000 ont été fermés, avec des activités très partiellement reprises par des agences communales ou des commerces privés. La Poste a prétexté qu’en zone rurale, dans les bourgs, il n’y avait pas assez d’usagers. Maintenant, elle applique la même casse dans les grandes villes. Dans le 15ème, il y a un bureau pour 20.000 habitants et 12.000 salariés. Ce n’est pas un désert humain!

Dans un « relais postal », les usagers n’auront accès qu’aux prestations basiques. Les conditions d’accueil et de confidentialité (ex : retrait des recommandés) seront dégradées. Pour les prestations plus pointues, comme l’envoi des recommandés, il faudra aller plus loin, faire la queue plus longtemps, ou se débrouiller laborieusement soi-même sur internet.

Mais ce qui compte pour la direction de La Poste, c’est de supprimer des emplois et de réaliser de juteuses cessions immobilières. Pour Auchan, Franprix ou Carrefour, les « relais postaux » sont « tout bénef ». Ils permettent de toucher une redevance, d’attirer le chaland. Les personnels, les caissières, non formés, subissent, quant à eux, l’alourdissement de la charge de travail, les réclamations.

Ce qui compte aussi pour le PDG de La Poste, M. Wahl, c’est de dégager du cash en France pour gagner « des parts de marché » en Europe, en Inde ou en Chine (interview dans le JDD du 05/11/16). Les activités à l’étranger, dans 40 pays, représentent déjà 20% du chiffre d’affaires. N’importe quoi !

La fermeture des bureaux rentre bien dans une politique globale, tout à la fois de sape du service public, de recherche du profit financier et de privatisation. Les gouvernements successifs en portent toute la responsabilité. L’hypocrisie d’un Hollande et de bien d’autres, qui pétitionnait, en 2009, contre la transformation de La Poste en société anonyme, est avérée.

Pour la défense du service public postal, des dizaines de luttes locales ont lieu chaque semaine, animées par les syndicats ou des associations d’usagers, pour la distribution, le tri, la présence postale. Contre la fermeture des bureaux de Poste, le rapport de force permet d’obtenir localement des victoires. Dans le 19ème, la fermeture du bureau Curial-Crimée est, pour l’instant, empêchée.

Les fermetures de bureaux suivent une longue politique larvée de sape, de suppressions de poste et de prestation, de mise en place d’automates abscons, souvent en panne, de restructurations absurdes des espaces. Le bureau Paris-Plaisance a été refait 3 fois en 8 ans (qui s’est mis l’argent dans les poches ?) pour mieux être abandonné en 2017 ! Dans le 15ème, une importante lutte, avec des milliers de pétition a permis la sauvegarde du bureau de Beaugrenelle, attaqué de plus par les promoteurs, mais dans des conditions d’exiguïté et de loyer non-satisfaisantes. La menace persiste sur Beaugrenelle, comme sur Convention et Volontaires et sur tous les bureaux du 15ème.

Communistes, nous appelons à la vigilance et à la lutte préventive. Interpelons nos élus ! Il est incroyable que la municipalité du 15ème (droite) annonce, sur son site, l’inauguration du « relais postal » d’Auchan. Exigeons sa suppression immédiate ! Exigeons le maintien et le renforcement des bureaux de Poste Convention et Volontaires et de tous les bureaux du 15ème ! Argumentons pour le l’extension des activités des vrais bureaux de Poste (ex : colis).

Et plus que jamais, disons NON à l’application des directives européennes de mise en concurrence et de casse des services publics ! OUI au retour aux grands monopoles publics nationaux comme celui de La Poste !

Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Emplois Services publics
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 07:08
  • VIVARTE. 45 MILLIONS DE FONDS PUBLICS ET 2.000 EMPLOIS SUPPRimés.

 

L’enseigne, qui possédait entre autres les chaussures André, La Halle aux Vêtements …, a ainsi perçu 45 millions d’euros de fonds publics au titre du « Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE) depuis 2013.

Ce qui ne l’a pas empêché d’annoncer 2.000 suppressions d’emploi sans que le gouvernement ne lui réclame quoi que ce soit.

Cela renforce la proposition des communistes de stopper au plus vite l’attribution de fonds publics sans contrepartie ainsi que d’un moratoire immédiat des licenciements boursiers.

 

Cliquez ci-dessus pour retrouver L'OPINION DES COMMUNISTES

Repost 0
10 mars 2017 5 10 /03 /mars /2017 08:12
MEGABUS. Un fiasco nommé Macron.
  • MEGABUS. Un fiasco nommé Macron.

175 salariés ont fait les frais des « bus Macron ». Leur entreprise, qui ne respectait pas la loi (14 heures d’amplitude pour les salariés qui dormaient sur les parkings), a fini par déposer le bilan.

 

Cliquez ci-dessus pour retrouver L'OPINION DES COMMUNISTES.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pcfmanteslajolie
  • Le blog de pcfmanteslajolie
  • : Le blog des communistes de Mantes la Jolie
  • Contact

Recherche

Articles Récents