Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 06:39

 Armelle Hervé, la secrétaire de la section PCF de Mantes-la-Jolie, vient de s'adresser à la direction régionale de La Poste et au Sous-préfet.

 

Avec la complicité du maire FN de Mantes-la-Ville (que les communistes refusent de rencontrer), ils sont en effet coresponsables de cette décision scandaleuse puisque ce plan national de fermetures est l'émanation de l'Association des maires de France, de l'Etat et de La Poste elle-même.

 

Vous trouverez, ci-dessous, le contenu de ce courrier.

 

"Je me permets d’attirer votre attention sur la menace de fermeture du bureau de poste, rue Jean Jaurès, à Mantes-la-Ville et son remplacement éventuel par un point contact dans un commerce.

Les conséquences pour les habitants seraient catastrophiques : remise en cause de la proximité, services rendus réduits, fragilisation et mépris de la population face à ce diktat.

Faut-il rappeler que La Poste a perçu 174 millions d’euros de la part de l’Etat, en 2016, pour le maintien de bureaux de proximité ? Qu’en est-il de l’utilisation de cet argent public ?

Après la fermeture du centre de la Sécurité Sociale sur cette ville, ce serait une nouvelle attaque contre les services publics, garants d’une égalité d’accès et de traitement pour chaque citoyen, de cohésion sociale et d’équilibre territorial.

Face aux silences des services de l’Etat et du Maire, nous avons pris l’initiative d’alerter les Mantevillois. Désormais informés, ils refusent cette fermeture. Plus particulièrement les 600 qui ont déjà signé depuis quelques semaines la pétition que nous leur proposons. Ils exigent non seulement le maintien de ce bureau de poste avec le personnel suffisant afin d’éviter les fermetures inopinées, mais aussi la rénovation du bâtiment (propriété de la ville).

 

Je vous propose de reconsidérer cette décision et de rencontrer une délégation d’usagers et de pétitionnaires, à votre convenance."

Repost 0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 06:00
Le Courrier de Mantes. 26 avril 2017

Le Courrier de Mantes. 26 avril 2017

Pour le maire FN de Mantes-la-Ville « la fermeture de La poste n’est pas un problème ».

 

Le problème justement, c’est que c’en est un pour les Mantevillois!

 

Et, ce faisant, le maire FN jette le masque: oui, il soutient le processus de privatisation de La Poste.

 

 

 

Il a menti ! … Et il ment !

 

 

 

Il a menti par omission.

 

 

 

Cela fait plusieurs mois qu’en tant que maire, il a été informé du projet de fermeture du bureau de poste.

 

Et cela d’autant plus que la Ville est propriétaire des locaux (qu’elle laisse se dégrader).

 

Comment se fait-il qu’il ait fallu attendre que les communistes rendent publique la fermeture envisagée pour que La Poste puis le maire FN finissent par avouer leur mauvais coup en préparation?

 

Pourquoi ne pas avoir informé les Mantevillois?

 

Pour mettre ces derniers devant le fait accompli? Pour privilégier une éventuelle opération immobilière en lieux et places de La Poste et du Club de l’Amitié?

 

 

 

Il ment!

 

 

 

Quand il reprend un à un les arguments du gouvernement actuel et de la direction de La Poste.

 

 

 

NON, l’ouverture d’un point-relais au Carrefour Contact ne sera pas un gain.

 

 

 

===> Ni pour les salariés de ce commerce qui devront effectuer des tâches supplémentaires.

 

===> Ni pour les usagers qui ne pourront plus ouvrir de compte à la Banque postale, ni retirer de l’argent, ni bénéficier d’une boite postale, ni faire établir de procurations financières ou postales, ni faire prendre en compte des réclamations …

 

Qu’en sera-t-il également de la confidentialité des opérations postales (lettre AR notamment) à laquelle La Poste est tenue mais pas les commerces privés?

 

 

 

Il ment encore quand il feint d’oublier que, cette année et au plan national, une subvention de 174 millions d’euros a été accordée à La Poste pour qu’elle maintienne des bureaux de proximité.

 

 

 

En participant ainsi à une véritable « omerta » contre les conséquences locales d’une directive européenne (la privatisation et la mise en concurrence des activités postales), en défendant ensuite ce projet avec « la rage d’un maquignon », c’est l’hommage du vice à la vertu que le maire FN rend aux communistes de Mantes-la-Jolie.

 

 

 

Ne lui en déplaise, nous appelons les Mantevillois à ne pas se laisser duper et à signer massivement la pétition que nous leur proposons.

 

 

 

PCF Section de Mantes-la-Jolie

 

30 avril 2017

La Poste à Mantes-la-Ville. Le maire FN se dévoile
La Poste à Mantes-la-Ville. Le maire FN se dévoile

Cliquez sur le lien ci-dessus pour retrouver le fichier en pdf

Repost 0
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 06:42

Nous vous prions de trouver, ci-dessous et en pièces jointes, la déclaration des communistes de la section de Mantes-la-Jolie au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle.

 

Il sera notamment disponible sur les deux points de vente du Muguet des communistes lundi 1° mai au matin Centre commercial principal du Val-Fourré (devant le café "Chez Michel") et centre commercial de la ZAC Henri IV.

 

Election présidentielle. Deuxième tour.

Pas une voix pour

le Front national !

 

 

Le 23 avril dernier, pour la deuxième fois depuis 2002, le Front national a profité de la Constitution qui n’autorise que deux candidats à rester en lice pour le deuxième tour.

 

 

Cette « qualification » annoncée (voire « espérée » par les soutiens du capitalisme) depuis des mois ne doit pas nous faire oublier le danger constitué par ce parti et qui ne doit surtout pas être banalisé.

 

POUR LE DEUXIEME TOUR, PAS UNE VOIX

D’UN DES CANDIDATS déclarés A GAUCHE AU PREMIER TOUR

NE DOIT SE PORTER SUR LE FRONT NATIONAL.

 

Communistes, depuis toujours, nous faisons partie des adversaires les plus résolus de l’extrême-droite.

Nous ferons tout pour l’empêcher d’accéder au pouvoir que ce soit dans quelques jours ou dans les prochaines années.

 

Car cette montée de l’extrême-droite ne doit rien au hasard.

 

Elle a été préparée par une stratégie visant à toujours mettre en place la même politique antisociale que ce soit par la droite ou par « la gauche » comme l’a démontré le quinquennat de François Hollande.

 

Et c’est dans cette logique que la candidature Emmanuel Macron du « ni droite ni gauche » a été construite avec l’appui à peine masqué du MEDEF mais aussi de François Hollande et de son ministre du « 49-3 », Manuel Valls.

 

Une candidature qui, pour eux, a l’énorme avantage de tenter « de faire avaler » aux citoyens la construction européenne, la baisse généralisée des salaires, la « loi Travail » et la mise en concurrence des salariés entre eux …

 

C’est cette politique qui fait quotidiennement le lit du Front national en accumulant les rancœurs et en masquant les repères politiques.

 

L’histoire nous a déjà montré que le capitalisme n’hésite pas à avoir recours au fascisme lorsqu’il en éprouve le besoin.

 

COMBATTRE TOUS LES JOURS LES IDEES DU FRONT NATIONAL,

PAS UNE FOIS TOUS LES 5 ANS !

 

Hurler « tous pourris » ou « qu’ils dégagent tous ! » ne fera jamais un projet progressiste pour changer la société.

 

Communistes, nous luttons pour une augmentation significative des salaires, des retraites, des minimas sociaux.

Nous agissons pour la préservation et le développement des services publics (dont le parti de la milliardaire Le Pen approuve localement la casse comme La Poste à Mantes-la-Ville).

 

Nous nous opposons à la construction européenne actuelle, non pas « parce que la France serait agressée par les autres pays », mais parce que cette Europe veut éloigner le pouvoir des populations, empêcher toute perspective politique progressiste au seul profit des multinationales.

 

Face aux gouvernants, face aux patrons, nous tendons la main aux salariés français ou étrangers : mêmes patrons, mêmes combats !

 

Bien loin de promouvoir l’égoïsme et le repliement sur soi, nous nous prononçons pour une politique de paix, la construction de coopérations mutuellement avantageuses entre pays (européens ou non), contre la spéculation internationale qui place hors de portée d’une majorité des populations le simple droit de se nourrir, pour la construction de liens de solidarité avec les migrants chassés de leurs pays par la famine et la guerre …

 

Ce projet progressiste ne pourra dépendre que d’un développement des luttes dans les entreprises qui construira un nouveau rapport de forces entre l’immense majorité des salariés d’un côté, le patronat, la droite et son extrême de l’autre.

 

C’est ce pour quoi les communistes agissent aujourd’hui et agiront demain.

 

Et ils vous invitent à les rejoindre dans ce combat en utilisant le bulletin d’adhésion ci-dessous.

 

Election présidentielle. Deuxième tour.  Pas une voix pour  le Front national !
Election présidentielle. Deuxième tour.  Pas une voix pour  le Front national !

Pour retrouver le fichier en pdf, cliquez ci-dessus

Election présidentielle. Deuxième tour.  Pas une voix pour  le Front national !
Election présidentielle. Deuxième tour.  Pas une voix pour  le Front national !
Repost 0
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 07:34

L'article a été publié mercredi 15 mars 2017. Voir ci-dessous.

La Gazette des Yvelines. Les communistes mantais ne soutiennent pas Eric Roulot
Repost 0
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 07:20

Eric ROULOT candidat pour les prochaines élections législatives.

Les communistes de la section de Mantes-la-Jolie

ne sont pas engagés par cette désignation.

 

Les communistes de la section de Mantes-la-Jolie ont appris par la presse locale que les sections du Mantois s’étaient réunies et avaient désigné Eric Roulot comme candidat pour les prochaines élections législatives avec mandat de rassembler le plus largement possible à gauche.

 

Les communistes de Mantes-la-Jolie ne sont pas engagés par cette désignation qui ne peut être réalisée en leur nom.

 

Ils constatent :

 

- qu’on ne peut parler de rassemblement à gauche tout en refusant de débattre avec les communistes de Mantes-la-Jolie, la ville la plus importante en nombre d’habitants de la huitième circonscription des Yvelines. Ils désapprouvent le mépris dont ils font l’objet et qui n’augure que de la poursuite d’une démarche de soumission politique.

- Qu’on ne peut proposer un projet progressiste aux électeurs tout en le refusant au quotidien dans l’exercice du pouvoir. Ils demandent au maire de Limay de démissionner de son poste de Vice-président de la communauté urbaine GPS&O accordé par Pierre Bédier et la majorité de droite. Une telle décision est incontournable avant qu’une telle candidature soit tout simplement envisageable.

 

Comité de section réuni le 7 mars 2017.

Repost 0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 07:34
"Expérimentation de sécurité renforcée" à Mantes-la-Jolie. NON AU TOUT REPRESSIF

« Expérimentation de sécurité renforcée à Mantes-la-Jolie».

NON AU « TOUT REPRESSIF ».

Depuis plusieurs semaines, plusieurs dizaines de CRS patrouillent sur Mantes-la-Jolie survolée quotidiennement par un hélicoptère des forces de l’ordre … et des drones !

Cette surveillance de tous les instants, qui se veut visible, a un effet immédiat : celui de stigmatiser une commune toute entière et l’ensemble de ses habitants assimilés de fait à des délinquants.

Cela n’est pas acceptable et les communistes demandent la suspension immédiate de cette « expérimentation ».

Non, ni Mantes-la-Jolie, ni le Val-Fourré ne sont un « repaire de délinquants » qu’il conviendrait de réprimer avec tous les risques de dérives graves comme, récemment, à Aulnay-sous-Bois !

Mantes-la-Jolie, et chacun de ses quartiers, ce sont d’abord 45.000 habitants soucieux de mieux vivre ensemble, qui font vivre solidarité et multiples activités associatives malgré les nombreuses difficultés auxquelles ils sont confrontés.

45.000 habitants qui aspirent à vivre en sécurité. Un besoin auquel il ne sera pas répondu ni par un déploiement de forces aveugles ni par une police municipale dispendieuse et armée.

Pour les communistes, le droit de chacun à la sécurité exige des mesures concrètes et de fond.

A commencer par la police de proximité. Abandonnée scandaleusement par Nicolas Sarkozy qui a réduit la police nationale à un rôle uniquement répressif, décision jamais remise en cause en 5 ans par le gouvernement Hollande, après 10 années perdues il est temps de remettre l’ouvrage sur le métier.

Cela passe par une augmentation des effectifs de police nationale permettant la recréation de multiples contacts et d’écoutes réciproques avec les habitants, les associations qu’ils se donnent, les commerçants …

Et cela passe également par une politique ambitieuse ouvrant des perspectives d’avenir pour toutes et tous en matière d’emploi, de salaire, de logement décent, de politique sociale …

Repost 0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 11:12
ELECTION PRESIDENTIELLE. La position des communistes de Mantes-la-Jolie
ELECTION PRESIDENTIELLE. La position des communistes de Mantes-la-Jolie

Election présidentielle.

La position des communistes de Mantes-la-Jolie

Le PCF a toujours dénoncé l’élection du président au suffrage universel comme un recul démocratique et la dangereuse illusion de l’homme providentiel. Depuis au moins 30 ans, aucune élection présidentielle n’a amené la moindre rupture sinon l’aggravation, à tour de rôle, de la politique au service des puissances d’argent.

Le système a dégradé encore sa « démocratie » avec le quinquennat, établi ensemble par la droite et la gauche « plurielle ».

Le quinquennat a limité les rendez-vous électoraux décisifs à une fois tous les cinq ans.

Il a subordonné les élections législatives à l’élection présidentielle.

Cette année, avec la généralisation des « primaires », on atteint la caricature.

Pour que rien ne change ...

Face à la colère populaire toujours plus forte, le système et son appareil médiatique proposent un casting et de nouvelles illusions pour que rien ne change.

Sacrifiés, Sarkozy et Hollande sont renvoyés à l’exposition de leurs vies privées.

Mais quel changement avec l’ancien premier ministre Fillon qui propose de porter la politique actuelle au niveau de Trump ?

Quel changement avec les ex-ministres de Hollande, qui font profil bas, et se proposent comme un moindre mal ? Certains partent pour rejouer une opposition superficielle recomposée à « gauche » après le scrutin, susceptible de canaliser le mouvement populaire.

Quel changement avec la millionnaire Le Pen (7ème candidature du clan Le Pen depuis 1974!), et son suppôt technocrate Philippot, qui jouent la démagogie sociale à outrance et serviront, comme d’habitude, de repoussoir utile aux équipes dirigeantes et à l’UE du capital?

Quel changement encore avec le produit marketing Macron, vendu par la grande banque et les médias à sa solde tel un nouveau dentifrice qui laverait plus blanc que Sarkozy et que Hollande ?

Quelle mascarade ! Ne perdons pas d’énergie ! 

Pour nous, le changement politique, ce n’est pas une illusion tous les 5 ans mais une lutte de tous les instants contre le pouvoir économique, le patronat, les capitalistes.

Le moment des élections pourrait être et a été leur relais.

En 2017, nous constatons que cela ne pourra pas être le cas. La direction de notre parti a décidé de se désister.

Nous sommes en désaccord avec ce choix. Il correspond à un effacement des positions communistes révolutionnaires du PCF que, comme des milliers de communistes en France, nous n’acceptons pas.

 

Nous vous informons que nous ne soutiendrons

aucune candidature en 2017.

Concernant Mélenchon, nous réprouvons sa vision personnifiée de la politique.

Son « populisme de gauche » abaisse le débat et fait dangereusement le jeu du populisme de droite.

Nous condamnons son chauvinisme.

Nous désapprouvons sa vision – virtuelle car subordonnée à son élection – étatiste et institutionnaliste, niant le rôle majeur de la lutte des classes et acceptant le capitalisme (deux notions absentes de son programme).

Nous constatons, que, sur toutes les batailles concrètes qui s’annoncent, Mélenchon reste gravement dans le consensus du système, loin du ton de ses envolées oratoires.

Il défend la fusion CSG-Impôt sur le revenu, dangereuse pour la Sécurité sociale.

Il défend le surarmement français.

Il alimente les illusions sur une « refondation » de l’UE et la résignation à l’euro etc.

En 2012, l’ancien apparatchik du PS, et partisan de Maastricht, a servi de rabatteur à Hollande.

En 2017, il occupe et stérilise un espace politique à gauche dans l’attente de la recomposition de la social-démocratie.

Ce n’est pas notre projet.

En 2012, pour notre part, nous n’avons propagé aucune illusion sur un quelconque changement avec Hollande, candidat de l’UE du capital.

Les illusions semées ont gravement désamorcé la mobilisation immense pour la défense de la retraite à 60 ans. Elles ont ouvert une période de fatalisme et de résignation chez les travailleurs.

Sur un aspect grave de la politique antisociale du quinquennat de Hollande, la loi El-Khomri, s’est exprimée une opposition massive du peuple et une forte mobilisation militante des travailleurs.

Ce potentiel de résistance ne doit pas être aujourd’hui dévié vers une perspective politicienne d’ici … 2022.

Pendant la campagne électorale, nous allons nous exprimer et agir, vous inviter à agir aussi, à soutenir ceux qui luttent, à lutter. Voici nos axes de bataille :

 

· Pour le droit du travail, le statut des salariés du privé comme du public, pour les salaires.

La loi El-Khomri est une étape qui annonce pire dans la déréglementation, l’individualisation des contrats de travail (auto-entreprenariat, intérim …).

Plus que jamais, nous nous battons pour le relèvement du SMIC et des salaires dans des conventions collectives reconnaissant les qualifications.

 

· Pour la défense et la reconquête du financement de la sécurité sociale.

La menace est considérable pour les allocations familiales avec l’idée propagée d’une suppression des cotisations patronales famille.

Le projet, venant de droite et de « gauche », de fusionner CSG et impôt sur le revenu est gravissime.

L’établissement de la retenue à la source de l’impôt sur le revenu, habilement placée à cheval sur les quinquennats, prépare le terrain.

Elle est indéfendable menaçant le recouvrement, la confidentialité, la trésorerie des entreprises (tout en maintenant la déclaration annuelle de revenus).

 

· Pour la défense et la reconquête des grands services publics avec le retour aux grands monopoles publics conquis à la Libération.

 

· Pour la rupture avec l’Union européenne du capital, le rejet de ses directives, l’abandon de l’euro.

 

· Pour une politique de paix, la sortie de l’OTAN et des politiques extérieures de l’UE, pour la réduction des dépenses militaires, le retour en France de tous les soldats français engagés dans les guerres impérialistes à l’étranger.

 

Notre mobilisation dans les quartiers et les entreprises, sur la base des problèmes locaux et des luttes locales, sera animée par ces priorités.

 

Repost 0
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 06:49

Alors que des centaines de millions d'être humains meurent ou souffrent de la faim dans le monde, faut-il oser parler de "surproduction" en ce domaine?

 

De fait, ce sont bien là aussi les règles absurdes (du point de vue des besoins des femmes et des hommes) qui sont et seront en cause tant que les marchés financiers et la recherche de profits guideront les décisions.

 

Pour les communistes, il s'agit avant tout d'avoir le courage de refuser cette soumission aux marchés financiers et ils formulent deux propositions:

  • la création d'un office national du lait
  • la construction de coopérations mutuellement avantageuses.
Crise du lait. Répondre aux besoins des femmes et des hommes
Repost 0
Publié par pcfmanteslajolie - dans Emplois Tracts communiqué
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 07:20

Justification "révolutionnaire " de la fédération des Yvelines du PCF de son alliance "sur le tapis vert" avec Les Républicains: "pour obtenir des avancées, même minimes, nous devons nous rapprocher le plus possible des instances de décisions".

 

A ce compte-là, cette fédération nous justifierait bientôt la présence de ministres communistes avec Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé ...

 

Question subsidiaire: y-a-t-il un lien entre la volonté des communistes de la section de Mantes-la-Jolie de rester communiste et la censure systématique opposée par la fédération des Yvelines qui ne répond plus à leurs courriers et refuse de les informer - même des réunions statutaires. On est si bien quand on peut éviter les débats et décider en petit trio!

La Gazette du Mantois. 3 février 2016.

La Gazette du Mantois. 3 février 2016.

Repost 0
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 22:18

GRAND PARIS - SEINE & OISE.

Choisir un Président à droite?

NON. C'est la résistance qui est à l'ordre du jour.

 

Jeudi prochain, les 129 délégués de la communauté urbaine Grand Paris - Seine & Oise vont se réunir pour élire leur Président.

 

Vous trouverez, ci-dessous, notre communiqué.

Communauté urbaine. Communiqué de la section de Mantes-la-Jolie du PCF
Communauté urbaine. Communiqué de la section de Mantes-la-Jolie du PCF
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de pcfmanteslajolie
  • Le blog de pcfmanteslajolie
  • : Le blog des communistes de Mantes la Jolie
  • Contact

Recherche

Articles Récents